Les éditions La Plume noire

Emilie Cartier



Une nouvelle commencée il y a quelques années et qui traînait dans un tiroir. Ecrire, lire, corriger, relire, réécrire... Pas facile quand on est étudiante et en lettres. Sitôt un livre terminé, il faut en commencer un autre.

A la fin de mes études, je suis donc revenue à mes premiers amours. Il fallait terminer cette nouvelle absolument. Cette nouvelle est devenue peu à peu une longue nouvelle, ou un court roman. Au choix (du lecteur).

J'ai envoyé mon manuscrit à quelques maisons d'édition (plutôt des petites). Quelques réponses, négatives comme positives. Et l'envie de faire confiance aux éditions la Plume noire. Il faut toujours suivre son intuition.

Puis, est venu le moment de lui donner un titre, à ce livre. D'abord nommé "Bernie" puis "Wanda", mon livre s'est finalement intitulé "Derrière la porte". Pourquoi ce titre ? Je dois avouer que trouver un titre n'a pas été chose facile. En perfectionniste, je ne trouvais jamais rien de satisfaisant. Et puis, "Derrière la porte" s'est imposé. Peut-être parce que les portes sont fascinantes. En les poussant, nous allons au devant de bonnes (ou mauvaises) surprises. Derrière la porte, comme derrière la couverture, il se cache bien des secrets.

Maintenant que mon livre est publié, il attend des lecteurs. Bien entendu, se faire connaitre n'est pas chose aisée. A moins d'avoir de sérieux appuis. Je suis donc partie en campagne, ou en promotion. Je sais que le chemin va être long. Je sais que mon livre ne se vendra pas à des millions d'exemplaires. Chaque livre vendu représente une victoire, alors... Toutefois, il ne faut pas partir fataliste. Je crois qu'il existe encore des personnes prêtes à soutenir de jeunes auteurs. Vous, par exemple.

Je vous invite donc à pousser la porte et à nous découvrir, mon livre et moi !




07/11/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres

Design by Kulko et krek : kits graphiques